le corps en mouvement dans l’espace public

En partenariat avec la Ville de Saint Gaudens, nous mettons en place, depuis septembre 2011, un projet d’action culturelle autour du "corps en mouvement dans l’espace public".
Prenant appui sur la réalité urbaine qu’offre Saint Gaudens, avec ses flux, ses échanges... et en associant les écoles de danse, différentes associations, des structures sociales, les établissements scolaires de la ville... il s’agit de porter un regard différent sur l’espace public et ses usages. Là encore et plus qu’ailleurs, il s’agit d’associer les habitants, par l’intermédiaire de la pratique, de la participation à des projets chorégraphiqueset plastiques, et les rendre ainsi complices de détournements poétiques de la réalité.

Si ce projet est allé jusqu’à un rôle de conseil du Théâtre municipal dans ses choix de programmation pour la danse contemporaine, jusqu’en 2014, il revêt ponctuellement des formes multiples : interventions non annoncées dans l’espace public, perturbations chorégraphiques, commandes de création, master-class, vrais faux stages... C’est dans ce cadre que les projets suivants seront ou ont été portés :

Le corps de Saint Gaudens de l’Agence Touriste

En 2015 et 2016, dans le cadre de la Politique de la Ville (résidence de quARTier), l’Agence touriste a régulièrement ouvert et continue à ouvrir sa boutique dans le coeur de ville. Accueillant des passants, voisins, usagers, groupes (ateliers arts plastiques du lycée Bagatelle et de la Chapelle Saint Jacques, élèves de l’Atelier d’ici danse)... elle est le lieu de rencontres artistiques et culturelles multiples. Chacun peut en effet s’y arrêter pour dessiner, écrire, discuter, boire un café... Tout cela en vue de l’invention d’une nouvelle mythologie pour Saint Gaudens à partir d’un bestiare fantastique partagé avec les participants. Le samedi 15 octobre 2016, l’Agence touriste et ses complices livreront les secrets de ce conte un peu loufoque...

L’architecte de Saint Gaudens

Entre 2012 et 2014, la chorégraphe Julie Desprairies a imaginé un projet participatif qui interrogeait et mêlait l’architecture, la danse, les arts plastiques, la musique et le cinéma. « L’architecte de Saint Gaudens » est une comédie musicale inspirée de la réalité architecturale et humaine de Saint Gaudens. Cette fiction a été réalisée par Serge Bozon et a su associer une centaine de participants !

Pour réaliser ce projet, Julie Desprairies (directrice artistique de la compagnie des Prairies) est venue régulièrement et a écrit une chorégraphie spécifique pour et à partir de différents bâtiments de Saint Gaudens (ONF, Maison de l’Agriculture, Lycée Bagatelle, Centre d’art contemporain, piscine tournesol…) en lien avec les usages et usagers de ces lieux, interprètes de cette partition chorégraphique. Ainsi ont dansé les chargés de mission et agents patrimoniaux de l’ONF, les kayakistes et plongeurs de la piscine municipale, les lycéens de l’option arts plastiques de Bagatelle, les agriculteurs et futurs agriculteurs du LPA… La musique, composée par Mehdi Zannad, fut interprétée par des musiciens amateurs du conservatoire Guy Laffite de Saint Gaudens.
Les répétitions et tournage de ce court métrage se sont déroulées à Saint Gaudens au cours du mois de mai 2014 et c’est le 12 novembre 2014 à 20h30 que le film a été projeté au Cinéma Le Régent de Saint Gaudens.

Et aussi… et avant…

Nous avons fait appel à différentes compagnies passées maîtres dans l’art de la perturbation chorégraphique pour intervenir dans l’espace public, mais également dans les écoles... Ainsi, en décembre 2011, pendant trois jours, la compagnie marseillaise P2BYM a dansé dans les rues de Saint Gaudens, chaque jour au même endroit et à la même heure, sans être annoncée (il s’agit du projet “Soto”, trois modules pour mobilier urbain). Cette compagnie est revenue en février 2012 pour animer une master-class en direction des danseurs amateurs des écoles de danse, donnant lieu à des sorties impromptues dans l’espace public. De même, une autre master-class a été proposée par la compagnie Jeanne Simone. En décembre 2013, les danseurs amateurs des écoles de danse ont aussi pu bénéficier d’une master-class avec des danseurs de la P.A.R.T.S.(A.T. de Keersmaeker).

Le Lycée Professionnel Agricole de Saint Gaudens a participé à ce projet dans le cadre d’un Projet d’Avenir (financé en partie par la Région Midi-Pyrénées) qui s’est adressé à 32 élèves de Bac Pro « Service en milieu rural ». Pendant deux années scolaires, ces élèves ont découvert différentes propositions artistiques interrogeant la danse et le corps dans l’espace public et bénéficié d’ateliers de pratiques avec la compagnie P2BYM (en septembre 2012) et la compagnie Jeanne Simone (entre janvier et mai 2013).