retiradas, histoires d’exils

Entre l’automne 2015 et l’été 2017, nous avons invité Emilie Mousset (créatrice sonore) et Delphine Lancelle (photographe) à travailler sur la thématique de la Retirada et le Comminges où comment la présence des réfugiés politiques espagnols a contribué à façonner le paysage politique, social, humain… du territoire Comminges.

En lien étroit avec l’association Memoria y exilio, elles sont allées à la rencontre de nombre de familles installées ici, ayant fui - dans ce qu’on nomme la Retirada - la dictature de Franco. Convaincus que notre territoire serait bien différent aujourd’hui sans « l’ajout politique et humain » de tous ces Républicains espagnols, nous avons invité ces deux artistes à tisser une trace sensible de leurs histoires personnelles qui composent notre Histoire collective.

Ils ont vécu la Retirada, grandi avec les histoires ou silences familiaux, se sont passionnés d’Histoire ou s’engagent aujourd’hui de manière militante… Peu importe la génération à laquelle ils appartiennent, la question de la lutte, ils la portent intimement en eux. C’est tout ça (et bien plus encore…) qu’Emilie et Delphine, avec leur micro discret et leur sténopé, ont recueilli et qu’elles vous invitent à découvrir début juillet à Miramont de Comminges, village qui a accueilli un grand nombre de ces réfugiés.