Dans le vif, mise en scène de l’ordinaire
Alban de Tournadre

arts de la rue

  • Montoulieu Saint Bernard Jeudi 5 octobre à 19h00

    route d’Alan, suivre les flèches jaunes

    entrée 5€ / tous publics à partir de 10 ans / durée : 1h environ

  • Montoulieu Saint Bernard Vendredi 6 octobre à 19h00

    route d’Alan, suivre les flèches jaunes

    entrée 5€ / tous publics à partir de 10 ans / durée : 1h environ

Après quelque temps à sillonner le territoire aurignacais, Alban de Tournadre a posé son regard et sa sensibilité sur Montoulieu Saint Bernard, pour une mise en scène de l’ordinaire, précise et pleine de poésie. Bienvenue ici, dans un hangar aux odeurs de bois.

Alban a imaginé une partition, visuelle et sonore, dévoilant les gestes ordinaires du travail, d’un travail, celui de charpentier. Vous serez installés devant son atelier et observerez. Passionné des détails, l’artiste sait les saisir au vol et les donner à voir comme personne. Ici un mouvement répété, la beauté d’un geste anodin, là des tas de sciure, le tremblement rythmé d’une machine… Votre regard sera guidé, doucement accompagné, pour saisir un quotidien tour à tour accentué, perturbé, décalé ou simplement désigné. Ce spectacle, c’est comme un petit cadeau, fragile, une invitation à regarder ce qui nous entoure autrement, en conscience et avec plus d’intensité… Tenter de rendre visible la poésie dans l’ordinaire… et la laisser nous traverser, en toute simplicité.

Alban de Tournadre

Alban de Tournadre est né en 1988. Après un cursus aux Beaux­-Arts de Toulouse, il entame une démarche de recherche en grande partie autodidacte. Il croise la route du Lido, école de cirque de Toulouse, de la formation vers un acteur pluriel du Ring, de Serge Pey, poète, il suit de nombreux cours et stages de danse. Il explore à travers différentes formes une articulation du vivant, du plastique et du sonore. En 2012, création d’Oranger la nuit, spectacle/laboratoire. En 2013 il intègre la Fai­Ar à Marseille et amorce Dans le vif, mise en scène de l’ordinaire, un projet de création in­ situ. Il se forme progressivement aux outils de programmation et de gestion d’événements en temps réel. La question structurante de l’ensemble de son travail est celle du réel qui nous habite et que nous habitons. Elle se déploie à travers différents médiums, chacun ayant ses points d’acuité, d’évidence ou de rupture. Il collabore depuis 2015 avec la Compagnie sous X et propose aussi des concerts de musique improvisée et des performances.

http://danslevif.wixsite.com/danslevif