Un projet de territoire

Comment entrer en dialogue avec les personnes qui vivent notre territoire ? Et comment arriver à ce que le Territoire accompagne le Centre national dans son projet artistique ?

Dans ces deux questions se loge peut-être tout le sens du projet culturel de Pronomade(s). Et affirmons-le tout de go : notre ambition est en soi un projet d’action culturelle. Puisque pensé avec les habitants, avec les élus de proximité, avec nombre d’associations et d’établissements d’enseignement publics, il consiste à inventer les conditions du possible pour « ancrer des projets artistiques dans la vie de nos territoire ».
Très souvent même la dimension des projets portés par Pronomade(s) dépasse l’expérience esthétique du spectateur et l’expérience artistique de l’amateur. Les notions d’œuvre et d’action culturelle s’en trouvent bousculées et repensées.
L’action culturelle n’est pas pensée comme un moyen pour augmenter le nombre de spectateurs le mois suivant, mais comme une fin en soi. Ces démarches peuvent conduire, parfois, à modifier les logiques de productions, diffusions et médiations trop souvent dissociées.

Ainsi croisant des dispositifs institutionnels de l’éducation artistique et culturelle (toujours si peu dotés), l’engagement politique de Territoires communautaires ou Villes permettant certaines commandes que notre Centre national peut soutenir, l’objectif reste double : il s’agit à la fois de sensibiliser et de familiariser la population avec les différentes propositions artistiques qui participent aux évolutions des formes et écritures d’aujourd’hui, et, dans le même mouvement, reconnaître chacun dans ce qu’il est et construire, ici et là, avec des artistes invités et attentifs, de véritables petits moments d’humanité.

Toutes les entrées sont bonnes pour rencontrer les personnes qui vivent sur la partie rurale sud de la Haute-Garonne, qui ne seront peut-être jamais spectatrices de notre saison, et avec lesquelles nous partagerons ces moments de vie ensemble. Ces possibles sont pensés et menés en partenariat avec les Communautés de communes et Villes qui le souhaitent, suivant des axes différents.
Ainsi, depuis 2002, Pronomade(s) travaille avec le Lycée professionnel agricole de Saint Gaudens autour de compétences croisées entre les artistes et les élèves ; depuis 2003 existe un CLEA (Contrat Local d’Education Artistique) autour du nouveau cirque en partenariat avec la communauté de communes des Trois vallées ; depuis 2007, un projet autour de la notion de Paysage est développé sur le territoire de la communauté de communes du Haut Comminges ; depuis 2011, la Ville de Saint Gaudens s’est engagée sur un projet autour du Corps en mouvement dans l’espace public et celle de Carbonne sur des projets d’arts plastiques éphémères ou pérennes dans l’espace public menés en partenariat avec le Collège André Abbal de Carbonne.