lycée bagatelle

Depuis quelques années, nous travaillons avec le Lycée Bagatelle autour de différents projets croisés, notamment avec les élèves et l’enseignante de l’option arts plastiques (« L’architecte de Saint Gaudens » de Julie Desprairies, « Les corps de Saint Gaudens » de l’Agence touriste), ou encore avec les élèves de la Cordée de la réussite et leurs enseignants (découverte d’une compagnie en résidence dans les Thermes et de la création présentée sur le territoire).

Durant l’année scolaire 2016-2017, en parallèle de l’invitation que nous avons lancée aux deux artistes Emilie Mousset et Delphine Lancelle de se plonger dans l’Histoire et les histoires de la retirada dans le Comminges, nous avons proposé à Emilie, créatrice sonore, de mener un projet avec une quinzaine d’élèves de 1re et leurs enseignants en espagnol. Comment cette Histoire résonne aujourd’hui pour des jeunes de 16 ans ? Que révèle-t-elle d’un rapport à nos origines, à nos chemins de vie, à notre hospitalité… ? Comment la jeunesse vit-elle avec cet héritage ?

Intitulé « Mémoire sonore d’un territoire : la retirada et le Comminges »*, ce projet a consisté à réaliser une pièce sonore commune, mêlant témoignages de familles de Républicains espagnols, paysages sonores, musiques inspirées des chants révolutionnaires, archives radiophoniques… en interrogeant plus globalement, au-delà du fait historique, l’accueil de l’étranger.
Afin de nourrir leurs réflexions, les élèves ont rencontré et interviewé certains membres de l’Association Memoria y exilio, se sont rendus à Toulouse pour suivre le Parcours des Républicains espagnols et sont allés visiter le Mémorial de Rivesaltes.
La pièce sonore ainsi créée a été diffusée au lycée, à l’attention des élèves et des enseignants, en présence de ses jeunes auteurs, tous très sensibles à ces histoires de déplacements contraints de populations, d’hier et d’aujourd’hui.
Car c’est cela aussi qui justifie notre présence au sein des établissements scolaires : sensibiliser les jeunes, par l’art notamment, à des problématiques politiques et citoyennes. Favoriser la conscience, l’émancipation et le libre arbitre de chacun.

En cliquant juste dessous, vous pourrez, vous aussi, écouter la pièce sonore créée par les lycéens :

*ce projet est cofinancé par le Lycée Bagatelle, la Région Occitanie dans le cadre des Projets d’Avenir et Pronomade(s), bien sûr !

Pour l’année scolaire 2017-2018, nous réfléchissons avec deux enseignantes de français et un enseignant d’histoire-géo, à un projet pour une classe de Terminale STMG autour de l’espace public avec la compagnie Les arts oseurs et son spectacle « Les Tondues ». Affaire à suivre…