Sensibles Quartiers
Jeanne Simone

parcours danse théâtre

  • Saint Gaudens Vendredi 25 septembre à 18h30

    rendez-vous devant l’école du quartier de la Résidence

    entrée 12€ et 5€ réservations indispensables / tous publics à partir de 12 ans / durée : 1h30

  • Saint Gaudens Samedi 26 septembre à 11h00

    rendez-vous devant l’école du quartier de la Résidence

    entrée 12€ et 5€ réservations indispensables / tous publics à partir de 12 ans / durée : 1h30

  • Saint Gaudens Samedi 26 septembre à 18h30

    rendez-vous devant l’école du quartier de la Résidence

    entrée 12€ et 5€ réservations indispensables / tous publics à partir de 12 ans / durée : 1h30

Un casque audio sur vos oreilles et vos sens en alerte, vous partirez à la (re)découverte des coins et recoins du quartier de la Résidence à Saint-Gaudens, une dérive menée par Jeanne Simone. Connu ou encore inconnu, déjà exploré ou non, ce « sensible quartier » se révèlera différemment.
Une équipée de quatre danseurs-comédiens et un preneur de son vous guidera à la rencontre de son espace, son bâti, son histoire, ses habitants, ses usages, ses aspérités, ses lignes de fuite… Entrées d’immeubles, jardins de particuliers, abribus, passages piétons, mobiliers urbains se font jeux, matière à interactions spontanées et décalées. Pas à pas, dans leur sillage, la vie ordinaire se révèle et dans vos oreilles, une véritable composition en prise directe avec l’environnement.
Ils vous feront vivre une expérience en forme de filature pour vous offrir, comme Jeanne Simone sait si bien le faire, une relecture sensible, souvent drôle et poétique, du lieu.

spectacle accueilli avec l’aide de l’OARA – Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine et de l’ONDA – Office National de Diffusion Artistique
et en coréalisation avec le Service culturel de Saint Gaudens

Jeanne Simone

Depuis 2004, Jeanne Simone explore une dramaturgie des corps en relation aux espaces et très spécifiquement ceux de nos quotidiens. L’attention aux lieux et à leurs usages nourrit notre réflexion et notre écriture chorégraphique et sonore.
Observer, détourner, prendre soin, révéler. Décaler nos points de vue d’usagers, renouveler nos relations aux environnements qui nous façonnent.
Traverser d’intime l’espace public, mettre en coprésence nos états perceptifs à la vie quotidienne…
Si les espaces non dévolus à la représentation sont par essence nos viviers de recherche, tous les espaces nourrissent notre cheminement, même les théâtres, dès lors que nous les considérons dans leur entièreté pour en donner à lire la multitude d’usages.
Les créations de Jeanne Simone questionnent la fragilité, l’appétit, l’éclat de l’être dans ses espaces quotidiens et interrogent les possibles du vivre ensemble.
> http://newsite.jeannesimone.com/