Pronomade(s) édite un livre

En confiant la rédaction du livre "Pronomade(s) ou la petite fabrique d’humanité" à Daniel Conrod*, l’auteur et journaliste a imaginé un carnet de voyage, un conte bien réel, le récit d’un voyageur venu en pays pronomadien... Car il s’agit moins de livrer la « fabuleuse histoire de Pronomade(s) » que d’interroger, à travers ce parcours, l’évolution de la réalité des politiques publiques de la Culture en France, et notamment sur ses territoires non-métropolitains.

*Dans une première vie, Daniel Conrod fut critique de danse, grand reporter culturel, puis rédacteur en chef adjoint chargé de la culture (arts / scènes et politiques culturelles) à Télérama jusqu’en 2011. Aujourd’hui, il continue à consacrer sa vie à l’écriture, toujours comme journaliste, mais indépendant et comme auteur, dont le dernier roman vient de sortir chez Buchet-Chastel : “L’Atelier des morts”.

Où le trouver et/ou le commander ?
Le livre est en vente aux Thermes d’Encausse et à l’entrée ou à la sortie des spectacles de la saison.

Pour le recevoir dans votre boîte aux lettres, appelez le 05 61 79 95 50 ou écrivez à accueil@pronomades.org !

Prix : 15€ TTC (+ 6€ de frais de port si vous voulez le recevoir)


Avant-propos

1992 – 2015 : 24 années... 24 n’appartient pas à la catégorie des nombres que l’on célèbre habituellement... Nous avons donc profité de cette absence de motif pour prendre (le temps) du recul et analyser le sens et l’évolution du projet culturel que nous menons sur ce territoire rural du sud de la Haute-Garonne.

Comment et pourquoi passe-t-on d’un festival à une saison territoriale, d’un théâtre municipal d’une petite ville à un Centre national porté par un réseau de Communautés de communes ? Comment et pourquoi ressent-on la nécessité de développer, en complément de l’accompagnement de la création et de la diffusion, des projets contextuels, ancrés dans la réalité du territoire ?

Cette commande d’écriture n’avait pas pour but de célébrer les actions menées (même s’il existe un plaisir évident à se remémorer certains moments forts de cette histoire ou de redécouvrir certaines photos), mais de questionner la dimension éminemment politique du projet dans la durée.Nous souhaitions que ces choix soient considérés et étudiés au regard de l’évolution des politiques publiques de la culture, des modifications du paysage institutionnel, des réformes des collectivités territoriales et de l’évolution même des arts de la rue en France.

Cette commande, nous voulions l’adresser à un auteur qui ait l’indépendance et la connaissance du journaliste spécialisé... mais nous voulions un journaliste qui aime les mots, les phrases, le rythme, le silence. Nous voulions un auteur qui signe cette analyse. Nous ne pouvions qu’inviter Daniel Conrod, auteur et journaliste indépendant, grand reporter, puis rédacteur en chef adjoint chargé de la culture (arts / scènes et politiques culturelles) à Télérama qu’il a quitté en 2011. Il est venu durant de longues semaines, entre septembre 2013 et novembre 2014, arpenter le Comminges et le Volvestre, rencontrer nombre de ceux qui ont, à un moment ou un autre, contribué aux développements de Pronomade(s).

24 années, c’est 2 douzaines... Et comme les œufs, cela reste fragile.

Marion Vian et Philippe Saunier-Borrell, codirecteurs.