Où en sommes-nous ?

Pour l’instant, vous le vivez comme nous, le printemps 2021 qui s’annonce ressemble encore aux mois qui viennent de s’écouler… les lieux culturels sont fermés et nous ne pouvons toujours pas nous retrouver librement dans l’espace public !

Souhaitons que les mobilisations des habitant(e)s, des professionnel(le)s et des élu(e)s locaux de ces jours-ci soient enfin entendues dans leurs justes revendications…

Cependant, et dès la fin de l’année dernière, pressentant les choses, nous avions décidé qu’il n’y aurait, au printemps, pas de saison « comme d’habitude »… En revanche, nous avions la certitude (et l’avons toujours aujourd’hui !) de vouloir maintenir une présence artistique dans l’espace public, en cultivant les irruptions et autres impromptus non-annoncés que nous avons expérimentés – avec les compagnies invitées – tout l’automne 2020 (vous pouvez toujours consulter « le petit journal » qui leur est consacré par ici).

Alors depuis janvier et jusqu’en juillet, nous continuons à être ici ou là, mais surtout là où vous ne nous attendez pas… avec des nouvelles compagnies telles que Ceci n’est pas une caravane, La Vaste Entreprise, Groupe Merci et Ludor Citrik, À bout de souffle, la Cie du Coin, Cécile Rutten, le collectif Protocole, Star Pilot

Et pendant que nous y travaillons, nous continuons (aussi !) à accueillir des compagnies en résidence dans les Thermes : Akalmie Celsius, Star Pilot, Les Toiles Cirées, Tricyclique dol, Subliminati… ou sur le territoire avec la Cie OLA d’Anne-Cécile Paredes au CADA (Centre d’accueil de demandeurs d’asile) de Saint Martory.

Une chose est sûre, vous nous manquez et nous sommes toujours heureux de vous croiser dans la foule (oui, oui !) mobilisée d’une manifestation à Saint Gaudens ou au détour d’une rue par hasard… et qui sait, nous finirons bien par le retrouver, ce plaisir essentiel d’être ensemble pour découvrir le travail des artistes. À l’automne ? Nous l’espérons !