lycée professionnel agricole

Depuis 2002, le Lycée Professionnel Agricole de Saint Gaudens et Pronomade(s) développent différents projets d’éducation socioculturelle, reposant essentiellement sur l’échange de compétences.

Pour l’année scolaire 2015-2016, dans le cadre d’un Projet d’avenir (financé notamment par la Région Midi-Pyrénées), 30 élèves de 1re SAPAT (Services à la Personne et au Territoire) travaillent avec la compagnie La Débordante (Héloïse Desfarges et Antoine Raimondi) autour du récit de soi, par les mots et le corps. Les élèves ont découvert la dernière création de la compagnie, « Ce qui m’est dû », présentée dans l’enceinte du lycée. Ils ont ensuite suivi les ateliers de pratiques et d’échanges proposés par les artistes jusqu’à présenter leur spectacle le jeudi 19 mai dans le cadre du Festiv’ au Zénith de Toulouse !

20 élèves en Terminale CGEA (Conduite et Gestion d’une Exploitation Agricole) ont par ailleurs été associés à la Surprise du Phun présentée fin septembre à Rieux Volvestre ! Les élèves ont notamment fait pousser 1200 pieds de tournesols avant de les installer sur place, une façon de découvrir un univers artistique en y contribuant très concrètement !

Petit flash-back pour un peu d’histoire... :
De 2002 à 2015, dans le cadre des cours d’éducation socio-culturelle (et bien au-delà !) et suivant les années, nous avons associé un groupe d’élèves à une compagnie et son projet artistique.

  • Ainsi, en 2002, des élèves de 4e ont travaillé avec Le Phun pour la réalisation des « Gûmes » à Carbonne. Après plusieurs rencontres avec l’équipe de Phéraille, les élèves ont fait germer, planté, arrosé pour ensuite transplanter à Carbonne sur le lieu du spectacle, 1500 pieds de tournesol.
  • En 2003, avec la Cie KMK, une classe a travaillé à la réalisation de jardins flottants qui ont fait partie intégrante de l’installation « Roman fleuve » à Saint Martory (une installation évolutive sur la Garonne).
  • En 2005, une autre classe de 3e a travaillé avec Turak théâtre à l’écriture, la conception et la réalisation de certaines installations jalonnant « Des rives, la nuit » le long du Job (entre Izaut de l’Hôtel et Encausse les Thermes).
  • En 2006, une classe a travaillé avec Opéra pagaï à l’occasion des Pyrénéennes pour « L’appartement cultivable », installation aussi invraisemblable que réaliste.
  • En 2007, une classe de SMR (Service en Milieu Rural) a travaillé, en lien avec certains membres d’OPUS (une chorégraphe et une plasticienne) à la mise en scène et à l’orchestration du coucher et du lever des spectateurs pendant l’édition 2007 de « Des rives, la nuit » à Saint Martory.
  • En 2009, une classe a travaillé avec l’équipe de 2 rien merci venue en résidence pendant 15 jours dans le Comminges en vue de réaliser 6 petits films d’animation. Après une première rencontre entre la classe et Jérôme Bouvet, les élèves ont fait pousser des fleurs qu’ils ont ensuite replantées en certains endroits, suivant des plans très précis et en lien étroit avec la compagnie. Ils ont par ailleurs assisté à certains tournages.
  • En 2011, 13 élèves, par le biais de leur projet « Végétal et biodiversité dans l’espace public », ont participé au « projet paysage » mené à Galié (plus d’infos ici).
  • En 2012, un « projet d’avenir » (financé notamment par la Région Midi-Pyrénées) a été imaginé entre le Lycée agricole et Pronomade(s), pour les deux années scolaires 2011-2012 et 2012-2013. Masterclass avec les compagnies P2BYM et Jeanne Simone dont les élèves ont vu les créations respectives ainsi que d’autres spectacles de danse...
  • En 2013-2014, une classe de 2nde (filière Production animale) a été associée au film « L’architecte de Saint Gaudens » de la chorégraphe Julie Desprairies. Parmi les lieux qu’elle avait choisis pour leur intérêt architectural, figurait en effet la Chambre d’agriculture dans laquelle elle a fait « danser » ces lycéens à partir de leurs (futurs) gestes professionnels, en cours d’apprentissages.
  • En 2016, une classe de Bac pro CGEA / TCV (Conduite et Gestion des Entreprises Agricoles / Technique de Commercialisation et de Vente) a participé à « La revanche des semis » du Phun... en semant, arrosant, transportant notamment 1200 pieds de tournesols !

Parallèlement à ces projets spécifiques, une école du spectateur a vu le jour dès la première année, rassemblant deux délégués culturels par classe. Nous leur présentons les différents spectacles de la saison en cours, dont ils se chargent ensuite de parler aux autres élèves. Des déplacements en bus sont organisés et chaque année, les élèves peuvent ainsi découvrir entre 3 et 6 spectacles choisis dans la programmation de Pronomade(s).