lycée bagatelle

Depuis quelques années, nous travaillons régulièrement avec le Lycée Bagatelle autour de différents projets croisés, avec une équipe pédagogique de plus en plus large et intéressée.

Suite au projet que nous avons mené en 2017-2018 au sein du lycée avec les Arts oseurs et les élèves de 1re STMG, nous avons eu l’envie, avec Caroline Guilhaumon, professeur de lettres (titulaire d’une certification en théâtre) et plus globalement l’équipe pédagogique de lettres et les documentalistes, de poursuivre, d’amplifier et d’inscrire dans la durée un partenariat entre l’établissement et le centre national.

Depuis la rentrée de septembre 2019, un atelier Théâtre, dans le cadre de l’AP (Accompagnement personnalisé) est donc proposé à tous les élèves qui le souhaitent le lundi de 12h à 13h, préfiguration, nous l’espérons d’une véritable « option théâtre ». A cet atelier, intitulé « Résistance(s) », 10 élèves se sont inscrits, de la 2de à la terminale, et participent ainsi au projet de l’année porté par la compagnie Les Cambrioleurs/Julie Berès, autour de l’émancipation, la résistance et la désobéissance… 3 journées d’intervention ont eu lieu en 2019 au cours desquelles les élèves se sont exprimés sur le sujet, par les mots et le corps, accompagnés par la dramaturge de la compagnie, Elsa Dourdet. Ils sont par ailleurs venus en février 2020 découvrir les Thermes et le projet de Pronomade(s), à l’occasion de la résidence de la cie Plateforme qui leur a proposé un véritable atelier de pratiques et échanges autour de la monoparentalité. Des ateliers sont à nouveau programmés en avril et mai. Et ils découvriront, le jeudi 14 mai 2020, « Désobéir » des Cambrioleurs, qui traite, avec humour, distance et une énergie salvatrice, de l’asservissement des jeunes filles issues de l’immigration, spectacle accueilli conjointement par le théâtre Jean Marmignon et Pronomade(s).
« Résistance(s) » bénéficie du soutien de la Région Occitanie, dans le cadre du dispositif Occit’avenir.

Par ailleurs, nous avons proposé cette année à un groupe de lycéens, internes et/ou impliqués dans le projet DISPO et/ou impliqués dans « Résistance(s) », de suivre un parcours « à l’école du spectateur », avec la découverte de 3 propositions artistiques de la saison 2019 (« Vendredi » en septembre, « Cargo Toulouse » en octobre et « Trans » en novembre). Certains ont même participé, en tant que complices, au spectacle « Vendredi » en suivant un atelier de 3 heures avec les artistes le matin même de la représentation.

Pour mémoire...
Pour l’année scolaire 2017-2018, nous avions proposé à une classe de 1re STMG (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion), - filière trop souvent oubliée quand il s’agit de mener des projets artistiques ! - de travailler avec l’équipe des Arts oseurs autour de l’histoire personnelle de chacun(e) croisant la Grande Histoire.
A l’occasion d’ateliers d’écriture, d’arts plastiques et d’enregistrements sonores, ils ont réalisé des silhouettes poétiques, se racontant ainsi à travers des mots, des collages, des dessins, de la peinture, de la matière...
Certain(e)s ont par ailleurs découvert la dernière création de la compagnie "Les Tondues" présentée à Luchon en septembre 2017 dans le cadre de la saison de Pronomade(s) et tou(te)s ont pu voir, au sein du lycée et avec tous les élèves de première, le spectacle "J’écris comme on se venge" des mêmes Arts oseurs. Ces deux créations racontent à leur manière une histoire intime (le vécu des femmes tondues pour la première et la vie de Magyd Cherfi pour la seconde) en lien étroit avec la grande Histoire de la France du XXe siècle (la revirilisation de la France après la Libération pour l’une et l’intégration des immigrés et de leurs enfants après les années 60 pour l’autre). Les élèves ont ainsi vu "sur scène" les artistes avec lesquels ils travaillent tout au long de l’année.
Ce projet a donné lieu à une présentation publique au lycée, le jeudi 8 février 2018, l’occasion pour ces élèves de "prendre la parole", de se raconter, et de s’exposer dans l’espace public de leur lycée.

Durant l’année scolaire 2016-2017, en parallèle de l’invitation que nous avons lancée aux deux artistes Emilie Mousset et Delphine Lancelle de se plonger dans l’Histoire et les histoires de la retirada dans le Comminges, nous avons proposé à Emilie, créatrice sonore, de mener un projet avec une quinzaine d’élèves de 1re et leurs enseignants en espagnol. Pour plus d’infos et écouter la pièce sonore qui en résulte, rendez-vous ici !